20 au 26 septembre 2022 - Paris 17ème : 28 rue des Batignolles

La revalorisation

Créativité et savoir-faire pour sublimer des matières qui ont vécu

Pour les cuirs servant de doublures et pour les touches de couleurs, Audrey et Carine ont choisi de se fournir auprès de La Réserve des Arts, une association du secteur artistique en Ile-de-France qui a pour but de donner une seconde vie aux déchets ou rebuts dont les grandes Maisons veulent se débarrasser. 

Elles récupèrent aussi de vieux objets de maroquinerie trop abîmés pour être réparés, et elles les démontent afin de voir s’il est possible de récupérer certains éléments. C’est souvent le cas pour la bijouterie, comme les anneaux, les dés, les boutons de col, etc. 

Elles participent ainsi, à leur échelle, à la revalorisation des peaux ou des bijouteries que certaines maisons de luxe brûleraient jetteraient. Elles se fournissent donc, pour une partie, selon les arrivages. Cela correspond également à leur volonté de ne pas travailler en série et de créer des pièces uniques.

 

Dans la même idée, elles récupèrent la croûte de cuir de leur fournisseur principal. En effet, même si cette matière n'est pas aussi noble que le cuir pleine fleur, elle permet de créer des objets tout aussi raffinés.

Enfin, pour les housses d'emballage de leurs pièces, les tissus proviennent de la Réserve des Arts. Et toujours dans leur démarche d'éco-responsabilité, pour l'expédition de leurs créations, elles recyclent des colis ainsi que des matériaux de protection (papier de soie, ...).